Santé et sécurité au travail : Que faut-il savoir ?

Un employé a besoin de son intégrité physique et mentale pour produire de bons résultats. En d’autres termes, sa santé et sa sécurité au travail doivent être préservées. Mais à qui revient ce devoir ? Et de quoi s’agit-il quand on parle de santé et sécurité au travail ? Découvrez les réponses dans cet article.

Santé et sécurité au travail de l’employé : une responsabilité de l’employeur

Contrairement à ce que l’on peut penser, la notion de santé et sécurité au travail ne signifie pas que la protection contre les risques pendant le travail. Cette protection couvre plutôt tous les dangers liés à l’exercice du travail. Il s’agit par exemple du stress, des problèmes psychosociaux, de l'alcoolisme… Comme la loi l’indique, la santé et la sécurité au travail doivent être assurées par l’employeur. En effet, le code du travail ordonne à tout employeur de prendre des précautions pour éviter les dangers, et la jurisprudence leur impose une obligation de résultat. Cependant, même si la loi porte toute la responsabilité à l’employeur, celui-ci a le droit de se faire aider par des personnes bien spécifiques. Il s’agit entre autres du médecin de travail, du contrôleur de sécurité et inspecteur de travail… Rendez-vous sur https://www.physio-mag.com/sante-et-securite-au-travail-ce-quil-faut-savoir/ pour en savoir plus.

Que couvrent la santé et la sécurité au travail ?

Pour assurer sa responsabilité liée à la santé et la sécurité de ses salariés, l’employeur doit prendre de nombreuses dispositions. Tout d’abord, il doit évaluer les risques dans l’entreprise et mettre en place un système de prévention de ces risques. Comme risque professionnel, nous avons par exemple : les chutes, les contaminations aux produits chimiques et tout ce qui peut déclencher un trouble psychique. Les nouveaux employés, les employés temporaires et ceux qui changent de poste doivent obligatoirement être informés des risques liés à leur travail. Ensuite, il doit mettre à disposition des outils adéquats au travail et établir une bonne organisation de travail. Ici, en fonction de la météo, l’employeur peut revoir les heures de travail. En cas de non-respect d’une de ces responsabilités constaté par l’inspecteur de travail, l’employeur risque d’être sanctionné.