Médecine ayurvédique ou chinoise ?

Les médecines ayurvédique et chinoise proposent bon nombre d'avantages. Toutefois, elles sont d'origines différentes et disposent chacun leurs spécialités. Si vous êtes à la quête d'une médecine traditionnelle, ce texte-ci-présent saura vous répondre.

Les distinctions entre médecine ayurvédique et médecine chinoise

Toutes les deux des médecines alternatives, la médecine ayurvédique et la médecine chinoise viennent de la médecine traditionnelle. L'une vient de l'Inde et l'autre de la Chine comme vous pouvez le constater. Elles se basent sur l'utilisation des traitements venant de la nature pour soigner. La différence la plus palpable se constate au niveau de l'apprentissage. Pour pratiquer la médecine ayurvédique, vous n'avez pas nécessairement besoin d'une formation diplômante.

Cette médecine traditionnelle tire en fait son origine du bien-être et de la relaxation. Elle se rapproche un peu plus du yoga. À l'opposer, l'exercice de la médecine chinoise est certifié par un diplôme en médecine chinoise. Uniquement l'acupuncture a une valeur médicale, puisqu'elle est vue comme une alternative à la médecine. Elle est pratiquée généralement par les dentistes, médecins et sages-femmes.

 

Principalement, la médecine  chinoise se base sur le fait que l'esprit de l'homme et son corps ne font qu'un. Elle estime également que la santé repose sur plusieurs facteurs : le sang, les liquides du corps, l'énergie (le QI), l'esprit et les essences. En ce qui concerne la médecine ayurvédique, elle pense que l'être humain est guidé par une force. Elle se focalise sur ces trois grands principes du Dosha, à savoir : Vata Dosha, Kapha Dosha et Pitta Dosha.

 

Quelle solution selon la médecine alternative choisie ?

Au premier abord, la médecine ayurvédique demande d'instaurer une continuité en réalisant des exercices de méditation et de respiration. Ceci permettra en effet à votre corps de relâcher la pression et de vous enlever les soucis de la tête. Pour rester loin des mauvaises pensées, elle recommande la lecture d'un livre ou d'écoute de la musique. Vous pouvez aussi vous automasser afin de faciliter à votre cerveau de produire de l'ocytocine, nommé hormone du bonheur.

Tout comme la médecine ayurvédique, celle chinoise dispose de nombreux conseils très utiles, notamment contre les troubles de sommeil, calmer son esprit, rester en bonne santé et avoir une meilleure alimentation. Par exemple, le massage avec la plante des pieds est l'un des massages traditionnels d'origine chinoise. Faire des allers-retours permettra de mieux vous détendre et apaiser votre système nerveux. Grâce à l'acupuncture et le massage, le praticien aide le patient à se débarrasser du stress fréquent ou à améliorer sa qualité de vie.

 

Pour finir, les médecines ayurvédique et chinoise sont toutes deux traditionnelles, mais se basent sur des points qui peuvent se différencier l'un de l'autre. Elles sont par ailleurs très pratiques et sont d'excellentes alternatives à la médecine moderne.