Lutte contre le sida: prendre soins des personnes vivant avec le vih.

Un monde bien portant passe forcément par une population en bonne santé. C'est pourquoi, il est nécessaire de prendre au sérieux la menace que représente le sida pour le monde. Nos efforts doivent prendre en compte tous les aspects du dépistage et de la prise en charge des PVVVIH. La lutte doit être collective et aucun continent ou pays ne doit se mettre à l'écart.

Utilité des antirétroviraux .

Les personnes vivant avec le sida ne vivront pas un peu plus de temps et être capable de travailler s'ils ne sont bien traités. Les antirétroviraux sont aujourd'hui de plus en plus accessibles mais des disparités subsistent. Les pays développés n'ont pas de problèmes financiers quant à la prise en charge des personnes vivant avec le VIH parce que celles-ci ont souvent les moyens de se faire soigner.

Par contre les pays en voie de développement ont de sérieuses difficultés à pallier le manque et la cherté des antirétroviraux et autres médicaments nécessaires à la prise en charge des PVVVIH. Même les diverses subventions n'arrivent pas à les rendre accessibles aux plus pauvres ou aux démunis. Ces derniers dépendent souvent de dons venant de tiers ou d'organisations non gouvernementales ou des Etats. Or la demande est trop élevée et les moyens de la satisfaire sont minimes ou rares. La conséquence est que plusieurs de ceux qui expriment le besoin ne sont pas soignés ou traités.

Les antirétroviraux pour tous

Le grand défi dans la lutte contre le sida restera la prévention suivie immédiatement du traitement des personnes vivant avec le VIH. Les subventions et les dons doivent augmenter au point de rendre gratuits les antirétroviraux pour les plus pauvres pendant que le dépistage sera aussi gratuit. Si la gratuité pouvait être étendue à tous les pauvres, la lutte contre le sida sera plus efficace ou produira davantage de résultats.
En conclusion, le traitement des personnes vivant avec le VIH doit être l'une des priorités dans la lutte contre le sida.